Le calendrier du déconfinement fixé (en attendant d’éventuels changements en fonction de la situation sanitaire liée au COVID 19), les discothèques et boîtes de nuit restent pourtant dans le flou quant à la possibilité de rouvrir. Alors même que l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) a annoncé le 5 mai dernier le dépôt d’un référé auprès du Conseil d’État pour réclamer la réouverture des discothèques au 30 juin 2021, on évoque la possibilité de la réouverture effective à partir du 1er juillet en présentant un pass sanitaire. Ce dernier a d’ailleurs été voté dans la nuit du 11 et 12 mai 2021 lors d’un second vote de l’Assemblée Nationale.

Espoir et inquiétude de dirigeants de discothèques

Si les restaurants et cafés commencent à avoir une vision d’un possible renouveau (ouverture des terrasses prévue le 19 mai), la question des établissements de nuit a largement été oubliée dans les décisions gouvernementales. Il a fallu tout l’effort de syndicats et de cris d’alertes de différents médias pour que l’on commence à évoquer un sujet qui concerne 1600 établissements . Précisons ici les dégâts actuels :

De mars à décembre :

  • 131 établissements de nuit ont été placés en liquidation judiciaire,
  • 24 en redressement,
  • 6 en procédure de sauvegarde.

La situation du secteur d’activité est tout à fait critique et nul ne sait si nous pourrons espérer avoir une continuité de la fête à Paris ou ailleurs en France.

La “clause de revoyure” en juin et l’hypothèse du pass sanitaire

Si le parlement a du voter deux fois lors de la soirée du 11 mai 2021, c’est en raison de pressions internes de la part du Modem sur ce même sujet des boîtes de nuit et discothèques. Au 1er juillet, nous seront à un an et demi d’attente depuis la fermeture de ces dernières. Seulement voilà : Rien n’est arrêté et le groupe centriste poussé par François Bayrou n’a pas eu de gains de cause. Les professionnels du secteur restent donc encore à ce stade dans le flou, l’attente et l’angoisse en attente d’une véritable décision sur le sujet.

De quoi sera composé le pass sanitaire potentiel sauveur des discothèques et boîtes de nuit ?

Le pass sanitaire sera indispensable pour voyager mais pourrait aussi concerner, dans l’hypothèse où la revoyure a bien lieu, les discothèques et boîtes de nuit. Ainsi, il est évoqué que ce dernier permette d'”accéder à certains grands événements culturels et sportifs réunissant beaucoup de personnes (plus de 1000), dans “les stades, festivals, foires ou expositions”. Une limitation à 5000 personnes sera toutefois effective.

Techniquement, après chaque test PCR, antigénique ou après votre vaccination, nous recevrons chacun et chacune un SMS et pourrons télécharger notre résultat certifié ou notre certificat de vaccination sur la plateforme sidep.gouv.fr (Système d’information national de dépistage populationnel pour le Covid-19). Il faudra pouvoir présenter ce document pour accéder à certaines activités.

Le pass sanitaire permettra-t-il la réouverture effective des boîtes de nuit et discothèques ? Nul ne le sait à ce stade et ce flou porte indéniablement encore plus préjudice aux professionnels et exploitants de ces activités nocturnes.

X.D.

Laissez-nous un commentaire